SAS – Olivier Mentz, président de l’UFA, répond aux questions des élèves

Réponses d’Olivier Mentz, président de l’université franco-allemande (UFA/DFH) aux questions posées en direct par les élèves d’Abibac lors de la conférence inaugurale des Semaines de l’Abibac et du Supérieur

 

Quel est le niveau requis en Allemand/Anglais en UFA?

Ceci est bien différent selon les cursus. Les compétences en allemand pour commencer des études en Allemagne est d’habitude de B2. Tous les cursus proposent des cours de langue pendant la formation universitaire pour assurer un bon niveau de « sortie ».

L’anglais n’est obligatoire que dans les cursus où la langue est utilisée dans les cours

 

Quelles villes proposeraient des cursus permettant de devenir prof d’allemand dans le second degré ?

Nice / Freiburg

Lyon / Leipzig (mais actuellement en arrêt de recrutement)

Paris / Landau

 

Quel est niveau requis à l’AbiBac pour démarrer des études de médecine en Allemagne? L’admission se fait-elle sur dossier ou sur concours comme en France?

Pour entrer en médecine, les résultats de l’AbiBac doivent être excellents. La distribution des places d’études est réalisée par un dispositif central qui a comme élément de base la note du baccalauréat.

Y a-t-il un cursus d’études de Psychologie ?

Non, pas pour le moment

Faut-il avoir fait une CPGE pour certain cursus franco-allemands?

Oui, pour les cursus avec une Grande Ecole du côté français si l’intégration se fait par l’établissement français. Si vous intégrez la coopération par le biais de l’établissement allemand, vous ne passerez pas par les CPGE.

Quels sont les cursus afin de devenir professeur d’histoire et d’allemand ?

Coopération entre les universités de Mainz et Dijon

 

En quoi consiste l’encadrement et le soutien dans le pays d’origine et le pays d’accueil ?

En tant qu’étudiant UFA vous bénéficiez d’une préparation de la part de votre établissement d’origine avant votre départ pour le pays partenaire. Dans le pays partenaire vous serez encadré, pris en charge par le responsable de votre programme et/ou son assistant pour toutes les questions relatives au cursus, à la recherche d’un logement, l’inscription auprès de l’université…

Vous bénéficiez d’une aide à la mobilité de la part de l’UFA en hauteur de 300 € par mois de mobilité en pays partenaire (max. 3.000 EUR par an). Cette aide est cumulable avec toute autre bourse.

 

Pour ce qu’il en est de l’art est ce que la mode est comprise dedans ?

Nous ne soutenons aucun cursus en mode ou design actuellement.

 

Est-il possible d’intégrer une école affiliée à l’UFA et de bénéficier de la formation franco-allemande après avoir fait une CPGE en France ?

Si, après avoir fait votre CPGE vous postulez et êtes recruté dans un cursus sous l’égide de l’UFA, vous pourrez suivre la formation franco-allemande dans laquelle vous avez été sélectionné.

 

Est ce que vous pourrez nous envoyer la présentation?

C’est fait

 

Existe-il un cursus qui permettrait d’étudier l’histoire de l’art ?

Nous soutenons un cursus de niveau Master en « Histoire de l’art, muséologie » entre l’Ecole du Louvre à Paris et l’Université de Heidelberg.

 

Bonjour, peut-on intégrer un cursus franco-allemand directement à la sortie d’un abibac ?

Oui, bien sûr, de nombreux cursus soutenus par l’UFA débutent immédiatement après le bac voire l’AbiBac. Vous pouvez consultez notre guide des études en ligne sur notre site Internet http://www.dfh-ufa.org

 

Y’a-t-il un cursus franco-allemand pour étudier la psychologie ?

Non, pas pour le moment

 

Est-il possible d’étudier dans une école française non partenaire un certain diplôme et dans une école allemande partenaire un autre diplôme, pour pouvoir obtenir deux diplômes différents ? Dans le cas où les écoles partenaires en France ne proposent pas le diplôme recherché.

Pour être étudiant de l’UFA, il faut suivre un cursus soutenu par l’UFA. Vous trouverez la liste de tous ces cursus sur notre guide des études en ligne, sur notre site Internet www.dfh-ufa.org

Les coopérations existent déjà entre un établissement français et un établissement allemand et vous devrez donc poursuivre vos études dans ces 2 établissements là. Il n’est pas possible de choisir un quelconque établissement allemand et un quelconque établissement français. Des accords de coopération doivent être signés pour permettre la complémentarité du cursus et la reconnaissance de ce qui est fait dans le pays partenaire par les étudiants.

 

Je rebondis sur la question d’avant: il n’y a pas d’écoles d’agronomie en France qui propose un double diplôme avec l Allemagne alors comment faire pour garder ce côté binational ?

L’UFA soutient actuellement un cursus en « Industrie agroalimentaire, Alimentation spécialité Génie des Bioproductions et de l’agroalimentaire » entre l’Université de Lorraine (site de Nancy) et la Hochschule Ostwestfalen-Lippe à Lemgo. Ce cursus ne sera cependant soutenu par l’UFA que jusqu’à la fin de cette année universitaire (donc 31/08/2021) parce que la coopération n’a pas demandé la prolongation du soutien par l’UFA.

 

L’ISFATES fait-il partie de l’UFA ?

Les cursus intégrés proposés par l’ISFATES sont soutenus par l’UFA.

 

Est-ce que les écoles affiliées à l’UFA ont des partenariats avec des écoles étrangères dans lesquelles on peut effectuer une partie du cursus?

L’UFA soutient également des cursus trinationaux associant un pays tiers en plus de l’Allemagne et la France. Vous trouverez la liste complète de ces cursus sur notre guide des études en ligne, sur notre site Internet www.dfh-ufa.org

 

Est ce qu’il y a des universités qui proposent des études en kinésithérapie avec un double diplôme?

Pas pour le moment sous l’égide de l’UFA

 

Y a-t-il des possibilités pour entrer dans un cursus de l’UFA après une année de césure? Merci.

La sélection des candidats relève des établissements partenaires et non pas de l’UFA. Il vous faut contacter l’établissement que vous aimeriez intégrer pour leur demander leur position. Normalement, ceci ne devrait pas poser de problème.

 

Bonjour, est-ce qu’il y a concours à l’entrée des universités françaises qui proposent ce cursus franco-allemand ?

La sélection pour un cursus intégré relève de la responsabilité des établissements et diffère d’un cursus à l’autre. Vous pouvez trouver des informations sur la procédure de sélection en vous rendant sur notre guide des études en ligne, sur notre site Internet www.dfh-ufa.org et en choisissant le cursus que vous souhaitez suivre. Si la réponse n’est pas complète, vous pouvez directement contacter le responsable de ce programme dont vous trouverez les coordonnées sur cette même page.

 

Bonjour, y a t’il des quotas d’élèves dans les cursus, et un accès aux Crous ou logement ? Merci

Pour certains cursus, le nombre de places est limité. Pour avoir de plus amples informations pour la formation qui vous intéresse, il vous faut consulter notre guide des études en ligne, sur notre site Internet www.dfh-ufa.org

 

Y a t’il une école qui propose un double diplôme franco-allemand en ergothérapie ?

Non, pas pour le moment

Quelles villes françaises offrent des cursus franco-allemands qui pourraient permettre de devenir prof d’allemand ?

Mulhouse en coopération avec Fribourg (enseignement primaire)

Dijon en coopération avec Mayence (enseignement secondaire)

Nice en coopération avec Fribourg (enseignement secondaire)

Paris en coopération avec Landau (enseignement secondaire)

 

Quelles sont les villes offrant un diplôme franco-allemand en chimie?

Nous avons plusieurs cursus en chimie. Voici ceux de niveau Licence :

Univ Paris 7-Diderot / Univ Bielefeld

Univ Strasbourg / Univ Bremen

Univ Strasbourg/ENSC Rennes/TU Dresden/U des Saarlandes/U Stuttgart

UHA Mulhouse / U Fribourg

CPE Lyon / U Würzburg

N’hésitez pas à vous rendre sur le guide des études en ligne, sur notre site Internet www.dfh-ufa.org où vous trouverez de plus amples informations sur ces différents cursus

 

Bonsoir, y a t-il un entretien pour l’accès aux écoles

La sélection pour un cursus intégré relève de la responsabilité des établissements et diffère d’un cursus à l’autre. Vous pouvez trouver des informations sur la procédure de sélection en vous rendant sur notre guide des études en ligne, sur notre site Internet www.dfh-ufa.org et en choisissant le cursus que vous souhaitez suivre. Si la réponse n’est pas complète, vous pouvez directement contacter le responsable de ce programme dont vous trouverez les coordonnées sur cette même page.

 

 

Avez-vous un réseau de contacts d’entreprises partenaires pour les Duale Hochschule ?

Ce sont les Duale Hochschulen qui ont les contacts économiques pour vous aider à trouver une entreprise pour votre formation en alternance.

 

 

Quelles villes françaises offrent des cursus franco-allemands qui pourraient permettre de devenir prof d’allemand ?

Mulhouse en coopération avec Fribourg (enseignement primaire)

Dijon en coopération avec Mayence (enseignement secondaire)

Nice en coopération avec Fribourg (enseignement secondaire)

Paris en coopération avec Landau (enseignement secondaire)

 

 

Y a t’il un nombre d’étudiants étrangers prédéfinis retenus dans chaque cursus (ce qui existe par ex pour certaines écoles type sciences po)

La sélection pour un cursus intégré relève de la responsabilité des établissements et diffère d’un cursus à l’autre. Vous pouvez trouver des informations sur la procédure de sélection en vous rendant sur notre guide des études en ligne, sur notre site Internet www.dfh-ufa.org et en choisissant le cursus que vous souhaitez suivre. Si la réponse n’est pas complète, vous pouvez directement contacter le responsable de ce programme dont vous trouverez les coordonnées sur cette même page.

 

 

Bonjour, après l’obtention de l’Abibac en France est-il possible de se porter candidat à un cursus du côté allemand et si oui quelle note d’Abitur est demandée?

Votre AbiBac vous permet en principe d’intégrer un établissement allemand et un établissement français. La procédure de sélection est cependant propre à chaque établissement et uniquement de leur responsabilité. Elle diffère d’un cursus à l’autre. Vous pouvez trouver des informations sur la procédure de sélection en vous rendant sur notre guide des études en ligne, sur notre site Internet www.dfh-ufa.org et en choisissant le cursus que vous souhaitez suivre. Si la réponse n’est pas complète, vous pouvez directement contacter le responsable de ce programme dont vous trouverez les coordonnées sur cette même page.

 

La mode est-elle comprise dans la section art?

Nous ne soutenons pas de cursus dans ce domaine pour le moment.

 

Existe-t-il l’équivalent du CROUS en Allemagne ? Est-ce qu’il y a des dossiers prioritaires comme c’est le cas en France pour les boursiers ? Merci

Il existe en Allemagne des « Studentenwerke » qui gèrent notamment les logements étudiants. Grand nombre de cursus soutiennent en plus leurs étudiants dans la recherche de logement.

 

Est-on accompagné dans la recherche d’appartement dans le pays d’accueil ?

Lors de votre arrivée en Allemagne, vous bénéficierez de l’encadrement de votre responsable de programme ou de son assistant. Dans de nombreux cas des chambres sont préréservées pour les étudiants du cursus intégré, dans d’autres cas, vous êtes aidés dans votre recherche par le responsable de programme ou son assistant.

Y a t’il un moyen d’accéder aux métiers du social par l’UFA ?

Non, pas pour le moment

 

 

Raconte ton Abibac par les vainqueurs

Raconte ton Abibac : Scène 1, prise 532.  ET… ACTION !!

Tout commence par la proposition d’un beau mais ambitieux projet. Vers juin 2019, notre professeure nous annonce que le Réseau AbiBac organise un concours de vidéos pour promouvoir la filière AbiBac. Cette idée nous enchante mais la date butoir n’étant que pour octobre 2019, nous laissons ce projet farfelu dans un coin de notre tête mais bon… pas d’affolement.

Le bac et les vacances passent et l’échéance se rapproche de plus en plus.

Et tout d’un coup : juste une semaine avant de devoir envoyer la fameuse vidéo, tout le monde se dit qu’il faudrait commencer à se bouger.

Oui mais que devait contenir cette vidéo ? Les règles du jeu sont simples : nous avons trois minutes pour expliquer en quoi consiste la formation AbiBac (comment y entrer, ce qu’on y apprend, les débouchés, etc.) Le public visé : des élèves de 3ème éventuellement intéressés par ce type de filière.

Et nous voilà lancés dans une course effrénée contre la montre. Nous avons à peine une semaine pour absolument TOUT boucler ! Un script écrit en une journée, un tournage réalisé sur deux jours et un montage fait… sur un week-end.

Le résultat final nous semble pas mal du tout (du moins il nous fait rire) : Helmut Kohl en blonde, Mitterrand avec de beaux ongles vernis rouges, un élève prêt à tout, des professeurs quelque peu… atypiques, des révolutionnaires vociférant et Luther toujours fidèle au poste (ce n’est pas un joueur du Bayern…).


Mitterrand et Kohl à la mode tourangelle
Voilà, les dés sont maintenant lancés. Le court métrage est remis au réseau. Il n’y a plus qu’à attendre le délibéré.

La semaine du vote arrive. Les vidéos concurrentes sortent, nous sommes à l’affût des adversaires. On regarde toutes les vidéos minutieusement afin de voir si nous avons nos chances. Certaines vidéos nous mettent en confiance mais d’autres semblent avoir le potentiel de nous battre.

Ce n’est que le vendredi, après trois heures de composition sur « Europa im Kalten Krieg », que nous apprenons que notre vidéo est placée en tête par le jury du réseau AbiBac. Tout de suite, nous explosons de joie. Alors que nous avons encore la tête dans les « satelliten Staaten », toute la classe hurle et applaudit. Cette victoire est issue d’un projet qui nous a non pas incités à raconter « ton AbiBac » mais notre AbiBac. Celui d’un groupe qui se connaît depuis plus de deux ans, qui nous a appris à travailler et à élaborer des choses ensemble

Quelques semaines plus tard, le 16 janvier, M. de Glowczewski et M. Lapalus, respectivement président et vice-président du réseau AbiBac, sont venus spécialement de Lille pour remettre le prix. Madame Chaix, inspectrice en histoire et géographie en charge de l’AbiBac, s’est jointe à eux. Après avoir visionné la vidéo, certaines personnes ont pris la parole dans une ambiance joviale et détendue. Cette soirée nous a, avant tout, permis de rencontrer les personnes qui sont à l’origine de cette initiative, mais aussi de parler des enjeux de ce type de projet pour le rayonnement de la filière AbiBac. Pendant quelques instants, nous nous serions crus à la cérémonie de récompense du Festival de Cannes… ce qui est plutôt sympa ! Bien évidemment, après quelques formalités, nous avons pu déguster de délicieuses galettes qui ont su ravir nos papilles !

Si jamais vous avez lu tout cet article sans savoir de quoi il s’agissait, je vous invite à consulter la page YouTube du Réseau Abibac sur laquelle vous pourrez trouver toutes les vidéos de « Raconte ton AbiBac ».

Chacune de ces vidéos a sa petite personnalité, mais toutes ont su montrer que la section AbiBac est pleine de richesses et d’amusement pour toutes les personnes qui la côtoient de près ou de loin.

Nous voulions par cet article pouvoir remercier ceux qui se sont intéressés au travail de toutes les classes qui se sont prêtées à ce jeu. Plus personnellement, nous nous devons également de remercier les personnes de notre lycée qui nous ont aidés dans la réalisation de cette vidéo (professeur.e.s, documentalistes, club cinéma, etc.).

Enfin, si jamais de futurs ou actuels petits Abis passent par là, qu’ils sachent que toutes les opportunités de projets quelles qu’elles soient sont à saisir. Profitez des vos trois années de lycée pour réaliser vos envies et ne vous  convainquez jamais que c’est « trop compliqué ». Viel Spaβ !!

Tess, Abi de Paul-Louis Courier, à Tours

 

Trois minutes, un condensé d’Abibac…

Trois minutes, c’est quoi ? Le temps de cuisson d’un œuf à la coque ? La durée recommandée de brossage des dents ? … Oui mais c’est aussi la durée de la vidéo Raconte ton Abibac ! Pour les 25 ans de la section Abibac, Réseau Abibac a organisé un concours : raconter son Abibac dans une vidéo de trois minutes. Nous y avons participé, voici ce que nous en avons retenu…

La genèse d’un projet

Jeudi 2 octobre 2019, dix-sept heures, vingt-deux élèves de Première Abibac du Lycée Pape Clément de Pessac, sont mentalement prêts à une heure d’histoire-géographie en allemand. Cependant, lorsque leur professeure prend la parole, ce n’est pas pour parler de l’Industrialisierung. C’est pour leur proposer de participer au projet “Raconte ton Abibac”, un  projet qui consiste à promouvoir cette section auprès des collégiens, que ce soit en France ou en Allemagne. En cette heure tardive du jeudi après-midi, les élèves relèvent la tête de leur cahier, gagnés par un soudain regain d’énergie. Pour prendre part au concours, il faut réaliser une vidéo de trois minutes pour raconter son expérience au sein de la section.

Ces élèves, c’est nous. Et ce qui nous décide à concourir, c’est la perspective de vivre une expérience supplémentaire, de s’amuser tout en coopérant, et c’est surtout l’envie de faire connaître Abibac, une section qui nous tient à cœur.

Le problème avec un projet, c’est qu’à un moment il faut s’y mettre. Il faut d’abord déterminer la structure de la vidéo. Plein d’idées proposées, beaucoup rejetées : témoignages, reportages, stop-motion avec des Lego… Après plusieurs heures de réflexion intense, nous optons pour une forme dynamique en trois parties. Parmi les difficultés rencontrées pendant la conception de la vidéo : le manque de concentration, légendaire ! la concision, 3 minutes c’est court ! Enfin le respect des délais, le cauchemar des lycéens en tout genre !

Après avoir miraculeusement réussi à nous organiser, nous passons au tournage, étape tout aussi mobilisatrice.

Moteurs et action avec Lina !


Un tournage éprouvant
 

Le travail est réparti en trois groupes : les « prises de vues réelles », le stop-motion et les témoignages.

Pour les « prises de vues réelles », la complexité de la chose réside dans la manière de faire passer notre message. Nous essayons de filmer dans le hall du lycée plusieurs mises en scène… avant de trouver LA bonne. Le temps presse : il nous reste une heure pour finir le tournage. Fous rires, problèmes techniques, regards lourds de sens des autres élèves… des obstacles… que nous avons surmontés. Notre rythme de travail, nous le trouvons : la machine court ! Attention à ne pas déranger les équipes voisines qui se filment aussi ! Echec de la mission (dix prises pour ouvrir une porte !)…

Eh oui, pendant ce temps-là, l’équipe Témoignages essaie de travailler. Les témoignages nous semblent être un élément essentiel de la promotion de la section : quoi de mieux que son propre ressenti pour expliquer aux collégiens ce que c’est vraiment que l’Abibac ! Alors travailler avec sérieux et efficacité, bon, ce n’est pas gagné…. Entre oublis de texte, langues qui fourchent et entrées imprévues de Clément, notre acteur… la réussite de l’entreprise est presque inespérée ! Heureusement le fameux « Entschuldigung für das Verspätung » est là pour nous remonter le moral et nous encourager, motivation nous menant au bout du tournage !

Le fameux “Das Verspätung”

Le stop-motion, quant à lui, est assuré par une équipe d’artistes engagées. Puis le montage commence. La périlleuse mission ? Atteindre le Graal des trois minutes maximum. Ultime vérification de rigueur, nous envoyons le film à Mme Demagny. Catastrophe ! Le cours des choses change : « Attention, sur le stop-motion, c’est ArbeitSweise… il manque le S ». Problème : ce sont les vacances et les papiers utilisés sont… portés disparus. C’est une monteuse très motivée, qui, image par image, ajoute numériquement le traître S. Un travail digne des plus grands studios. Deux heures plus tard, la gaffe est rectifiée. Ouf ! Les plus observateurs remarqueront que sur la dernière image (le papier y est plié), le Arbeitweise (sans S) est resté… Sacrés mots composés ! Après retouches et ajouts de logos par l’équipe de montage, le film, que nous connaissons par cœur, est envoyé pour concourir. Nous attendons les résultats avec une angoisse nous empêchant de dormir, manger et même travailler (vous vous doutez bien que personne n’a accepté notre excuse)…

Une belle expérience

« Raconte ton Abibac », ou plutôt « Racontons notre Abibac », chacun à notre manière mais vivant tous cette même expérience. Une nouvelle fois l’occasion de tous nous réunir autour d’un projet, ce qui incarne sans nul doute l’esprit de cette section. L’Abitur nous paraît encore aujourd’hui bien loin… Si nouveau projet rime souvent avec encore un peu plus de travail, “Raconte ton Abibac” a surtout été pour nous une belle parenthèse d’un mois hors du cadre scolaire, un bol d’air parfois salvateur entre les œuvres de Dürrenmatt et l’industrialisation du XIX° siècle. Cette vidéo partage notre expérience collective de l’Abibac avec ses clichés, ses vérités et ses fautes d’orthographe… en bref, notre quotidien.

 

Remise du prix en présence de MM. de Glowczewski et Lapalus

C’est également une façon de fixer et de réunir tout ce que nous pensons, partageons, vivons en Abibac. Les paroles s’envolent, les… vidéos restent ? Nous espérons que ce projet fasse une promotion, d’élèves à élèves sur l’Abibac, fidèle à ce que nous vivons. Cette expérience nous a rassemblé entre organisation, tournage, visionnage, et même remise d’un prix. Énième victime collatérale du Coronavirus, nos places de concert se sont elles aussi confinées…

Merci à tous les organisateurs et à Mme Demagny pour son aide précieuse ! Le visionnage de cette promotion de l’Abibac, destinée à éveiller l’intérêt et la motivation des futurs lycéens, a des effets cathartiques sur nous, toujours bienvenus quand énergie et motivation s’essoufflent !

Abel Couaillier

Lucie Gautier-Ménès

Anaïs Marty

Aurélia Pinon

Thalia Pradeau

Romain Teissandier

 

 

 

 

And the winner is …

Le concours vidéo a rencontré un franc succès et donné lieu à des réalisations qui ont dépassé en qualité  l’horizon de nos attentes.

Un petit retour sur les coulisses et résultats du Prix
13 lycées côté français ont pris part au concours. Un jury composé de 7 professeurs de toute la France et des départements d’Outre-Mer a eu le bonheur de découvrir les projets et la lourde responsabilité d’en retenir 3 pour le classement final qui s’est déroulé à Sèvres à l’occasion d’un séminaire organisé à l’occasion du 25ème anniversaire de la création des sections Abibac. C’est donc un large public de professeurs français et allemands, d’inspecteurs et de représentants du Ministère de l’Education nationale qui a exprimé sa préférence grâce à un vote dernier cri via smartphone après avoir visionné les vidéos sur les grands écrans du Centre France Education International. Le projet du lycée Paul-Louis Courier de Tours rassembla le plus grand nombre de voix et décrocha le Premier Prix devant le lycée Condorcet de Belfort et le lycée Pape Clément de Pessac.

En marge du Prix soutenu par le Ministère de l’Education nationale, un prix du public financé par l’OFAJ avait été lancé sur la chaîne YouTube du Réseau Abibac. Durant une semaine, les internautes ont pu voter pour l’un des 13 projets. Notre règlement prévoyait que la vidéo ayant rassemblé le plus de « J’aime’ l’emporte. L’opération déclencha une effervescence à travers le territoire. Chaque lycée développa des trésors d’imagination et de stratégie pour  tenter de faire gagner son projet. Au total, les vidéos récoltèrent plus de 50 000 vues. Auteur d’une remontée spectaculaire, le lycée Faidherbe de Lille l’emporta devant les lycée du Bois d’Amour de Poitiers. Le sprint final fut si haletant qu’il fut décidé de scinder le prix initial en deux et de discerner un prix de la communication en complément du prix du public.

L’opération ne s’arrêta pas avec la sentence du palmarès. Réseau Abibac avait en effet décidé de créer l’événement dans les lycées lauréats et d’aller remettre in situ les prix décernés. A Lille, à Tours et à Pessac, des cérémonies rassemblant les chefs d’établissements, les inspecteurs les élèves et leur famille autour du président du Réseau, Xavier de Glowczewski,  et du président du jury, Christophe Lapalus, donnèrent un air festif  à l’opération.

Des photos et des articles le prouvent.

https://www.estrepublicain.fr/education/2019/12/19/pierre-et-axel-ambassadeurs-de-la-section-abibac

A toutes celles et tous ceux qui regrettent sans doute de ne pas avoir tenté leur chance, nous donnons rendez-vous pour un nouveau Prix en chanson à l’automne 2O21.

Introduce Yourself (Example Post)

This is an example post, originally published as part of Blogging University. Enroll in one of our ten programs, and start your blog right.

You’re going to publish a post today. Don’t worry about how your blog looks. Don’t worry if you haven’t given it a name yet, or you’re feeling overwhelmed. Just click the “New Post” button, and tell us why you’re here.

Why do this?

  • Because it gives new readers context. What are you about? Why should they read your blog?
  • Because it will help you focus you own ideas about your blog and what you’d like to do with it.

The post can be short or long, a personal intro to your life or a bloggy mission statement, a manifesto for the future or a simple outline of your the types of things you hope to publish.

To help you get started, here are a few questions:

  • Why are you blogging publicly, rather than keeping a personal journal?
  • What topics do you think you’ll write about?
  • Who would you love to connect with via your blog?
  • If you blog successfully throughout the next year, what would you hope to have accomplished?

You’re not locked into any of this; one of the wonderful things about blogs is how they constantly evolve as we learn, grow, and interact with one another — but it’s good to know where and why you started, and articulating your goals may just give you a few other post ideas.

Can’t think how to get started? Just write the first thing that pops into your head. Anne Lamott, author of a book on writing we love, says that you need to give yourself permission to write a “crappy first draft”. Anne makes a great point — just start writing, and worry about editing it later.

When you’re ready to publish, give your post three to five tags that describe your blog’s focus — writing, photography, fiction, parenting, food, cars, movies, sports, whatever. These tags will help others who care about your topics find you in the Reader. Make sure one of the tags is “zerotohero,” so other new bloggers can find you, too.