Raconte ton Abibac par les vainqueurs

Raconte ton Abibac : Scène 1, prise 532.  ET… ACTION !!

Tout commence par la proposition d’un beau mais ambitieux projet. Vers juin 2019, notre professeure nous annonce que le Réseau AbiBac organise un concours de vidéos pour promouvoir la filière AbiBac. Cette idée nous enchante mais la date butoir n’étant que pour octobre 2019, nous laissons ce projet farfelu dans un coin de notre tête mais bon… pas d’affolement.

Le bac et les vacances passent et l’échéance se rapproche de plus en plus.

Et tout d’un coup : juste une semaine avant de devoir envoyer la fameuse vidéo, tout le monde se dit qu’il faudrait commencer à se bouger.

Oui mais que devait contenir cette vidéo ? Les règles du jeu sont simples : nous avons trois minutes pour expliquer en quoi consiste la formation AbiBac (comment y entrer, ce qu’on y apprend, les débouchés, etc.) Le public visé : des élèves de 3ème éventuellement intéressés par ce type de filière.

Et nous voilà lancés dans une course effrénée contre la montre. Nous avons à peine une semaine pour absolument TOUT boucler ! Un script écrit en une journée, un tournage réalisé sur deux jours et un montage fait… sur un week-end.

Le résultat final nous semble pas mal du tout (du moins il nous fait rire) : Helmut Kohl en blonde, Mitterrand avec de beaux ongles vernis rouges, un élève prêt à tout, des professeurs quelque peu… atypiques, des révolutionnaires vociférant et Luther toujours fidèle au poste (ce n’est pas un joueur du Bayern…).


Mitterrand et Kohl à la mode tourangelle
Voilà, les dés sont maintenant lancés. Le court métrage est remis au réseau. Il n’y a plus qu’à attendre le délibéré.

La semaine du vote arrive. Les vidéos concurrentes sortent, nous sommes à l’affût des adversaires. On regarde toutes les vidéos minutieusement afin de voir si nous avons nos chances. Certaines vidéos nous mettent en confiance mais d’autres semblent avoir le potentiel de nous battre.

Ce n’est que le vendredi, après trois heures de composition sur « Europa im Kalten Krieg », que nous apprenons que notre vidéo est placée en tête par le jury du réseau AbiBac. Tout de suite, nous explosons de joie. Alors que nous avons encore la tête dans les « satelliten Staaten », toute la classe hurle et applaudit. Cette victoire est issue d’un projet qui nous a non pas incités à raconter « ton AbiBac » mais notre AbiBac. Celui d’un groupe qui se connaît depuis plus de deux ans, qui nous a appris à travailler et à élaborer des choses ensemble

Quelques semaines plus tard, le 16 janvier, M. de Glowczewski et M. Lapalus, respectivement président et vice-président du réseau AbiBac, sont venus spécialement de Lille pour remettre le prix. Madame Chaix, inspectrice en histoire et géographie en charge de l’AbiBac, s’est jointe à eux. Après avoir visionné la vidéo, certaines personnes ont pris la parole dans une ambiance joviale et détendue. Cette soirée nous a, avant tout, permis de rencontrer les personnes qui sont à l’origine de cette initiative, mais aussi de parler des enjeux de ce type de projet pour le rayonnement de la filière AbiBac. Pendant quelques instants, nous nous serions crus à la cérémonie de récompense du Festival de Cannes… ce qui est plutôt sympa ! Bien évidemment, après quelques formalités, nous avons pu déguster de délicieuses galettes qui ont su ravir nos papilles !

Si jamais vous avez lu tout cet article sans savoir de quoi il s’agissait, je vous invite à consulter la page YouTube du Réseau Abibac sur laquelle vous pourrez trouver toutes les vidéos de « Raconte ton AbiBac ».

Chacune de ces vidéos a sa petite personnalité, mais toutes ont su montrer que la section AbiBac est pleine de richesses et d’amusement pour toutes les personnes qui la côtoient de près ou de loin.

Nous voulions par cet article pouvoir remercier ceux qui se sont intéressés au travail de toutes les classes qui se sont prêtées à ce jeu. Plus personnellement, nous nous devons également de remercier les personnes de notre lycée qui nous ont aidés dans la réalisation de cette vidéo (professeur.e.s, documentalistes, club cinéma, etc.).

Enfin, si jamais de futurs ou actuels petits Abis passent par là, qu’ils sachent que toutes les opportunités de projets quelles qu’elles soient sont à saisir. Profitez des vos trois années de lycée pour réaliser vos envies et ne vous  convainquez jamais que c’est « trop compliqué ». Viel Spaβ !!

Tess, Abi de Paul-Louis Courier, à Tours

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.